Ah, les abats : tout un poème ! Mon mari et moi adoront....les monstres, beaucoup...moins !

D'ailleurs quand j'ai acheté cette brave langue de boeuf, c'est tout juste s'ils n'ont pas pleuré dans le magasin...genre, enfants martyrisés !

Mais que nenni, je ne me suis pas laissée appitoyer par leurs supplications : les abats, c'est bon pour la santé !

D'ailleurs, à ce sujet : pourquoi les abats en général sont-ils si chers ??? Entre le prix rébarbatif et ceux qui n'aiment pas donc n'en achètent pas....à qui vendent-ils le coeur, le foie, les rognons, la langue, la tête de veau, les ris de veau, la cervelle, les tripes ???

[000186]

1 belle langue de boeuf

1 oignon 

des clous de girofle

thym

poivre

sel

feuilles de laurier

100 gr de câpres


Laver la langue, la mettre dans une cocotte avec l'oignon piqué de clous de girofle, du thym, des feuilles de laurier, sel, poivre.

La faire cuire à petits bouillons jusqu'à ce que la peau se retire facilement.

Eplucher la langue et la découper en tranches et les tenir au chaud.

Pendant ce temps faire une sauce aux câpres : beurre, farine, lait, vin blanc, sel, poivre...faire une béchamel et incorporer en fin de cuisson les câpres.


[000185]


Accompagner de "knepfla", spécialité alsacienne : des quenelles de pâte !

 

abats, langue, boeuf, câpres