AAAAh la chandeleur...fête de la crêpe....vous êtes sûr ?????hier avec un collègue nous nous sommes posés la question de la signification de la chandeleur....aujourd'hui, nous avons comparé nos résultats...et bizarrement, nous n'avons pas trouvé la même définition....donc, je remets mon travail sur l'ouvrage et recommence mes recherches....

Au niveau étymologique, la Chandeleur, qui s'appelait avant la Chandeleuse, vient du mot chandelle. A l'origine, la Chandeleur vient de l'expression latine " festa candelarum " qui signifie "fête des chandelles", car la bénédiction des cierges se déroulait ce jour là.

On l'a souvent oublié mais la Chandeleur est la dernière des fêtes de Noël d'ailleurs, en Provence la crèche est traditionnellement retirée à la Chandeleur.

Mais, comme  beaucoup de fêtes du patrimoine culturel judéo-chrétien, la Chandeleur trouve son origine dans un mixage des traditions païennes et des religions juive et chrétienne.

LES ORIGINES PAÏENNES :

L'une des origines de la Chandeleur remonte aux Parentalia romaines. qui était une fête annuelle en l'honneur des morts, au cours de laquelle les romains veillaient à l'aide de cierges et de torches, en honorant Pluton et les dieux.

On relie aussi la Chandeleur au dieu Pan. Durant une nuit les romains adorateurs du dieu Pan parcouraient les rues de Rome en portant des flambeaux.

La chandeleur est aussi la survivance d'une croyance et d'une symbolique d'origine celte. La crêpe symbolise la roue solaire et le don aux divinités sans lequel le blé serait carié.

 

LES ORIGINES JUIVES ET CHRÉTIENNES

La Chandeleur - fête chrétienne - trouve son origine dans la fête des relevailles. 40 jours après la naissance de son enfant, les hébreux fêtaient les relevailles de la femme par une cérémonie de purification.

Dans la religion catholique la Chandeleur est le jour de la présentation de Jésus au temple, 40 jours après Noël, jour de sa naissance. Cette christianisation de la Chandeleur se fait en 472, lorsque le pape Gélase Ier organise des processions aux chandelles qui symbolisent "Jésus lumière d'Israël". Les cierges sont bénis le jour de la Chandeleur en signe de purification.

Durant des siècles, la Chandeleur était symbolisée par les chandelles et les crêpes. Aujourd'hui il reste surtout les crêpes 

Je pense que là, on aura fait le tour de la question....."Il reste que les crêpes, il reste que les crêpes"...avec les coupures de courant dûes à la consommation importante d'énergie à cause du froid, nous allons bientôt revoir les chandelles....peut-être même trente six !!!!

Pour fêter dignement, j'ai réalisé des crêpes salées....point de sucrées...je n'en avais pas envie....donc, salées. 

017

J'ai utilisé du lait de coco et de la crème à la place du lait. Le lait de coco a superbement parfumé mes crêpes qui étaient bien croustillantes...015

Je les ai farci avec un mélange de thon et de quenelles de crevettes....tout le monde s'est régalé !

1 boite de lait de coco

250 gr de farine

12 cl de crème 

3 oeufs

sel

2 boites de thon au naturel

2 boites de quenelles de crevette

coriandre

gruyère

sel

poivre

018

Chauffer le lait de coco puis le mélanger à la farine.

Ajouter la crème puis les oeufs.

La préparation doit être fluide, rajouter de la crème si besoin.

Saler et poivrer.

Laisser reposer 2 heures.

Dans un saladier, mélanger le thon égoutté aux quenelles découpées en morceaux.

Ajouter le gruyère, la coriandre ciselée et assaissonner.

Réserver la préparation.

Prendre une poële à crêpes et faites environ 15 crêpes avec la pâte à crêpes.

Les farcir avec le mélange thon/quenelles et mettre au four pendant 30mn sur 200°.

Servir avec une salade de roquette.

019

Régalez-vous !!!!


crêpe, lait de coco, thon, quenelles de crevette, poisson