Depuis plusieurs siècles, en effet, on a pour habitude, lors de la veillée de Noël, de faire brûler dans l'âtre une très grosse bûche qui doit se consumer très lentement; l'idéal étant qu'elle puisse durer pendant les douze jours du cycle (jusqu'au nouvel an) ou au moins pendant trois jours. La bûche doit provenir, de préférence, d'un tronc d'arbre fruitier, censé garantir une bonne récolte pour l'année suivante. Lors de l'allumage, la bûche est bénie à l'aide d'une branche de buis, ou de laurier, conservée depuis la fête des Rameaux. Lors de sa combustion, la bûche est, dans certaines régions, arrosée de vin afin d'assurer une bonne vendange, ou de sel pour se protéger des sorcières. On conserve souvent les tisons afin de préserver la maison de la foudre et les cendres sont répandues dans les champs pour fertiliser la terre. On conservait aussi toute l'année du charbon qu'on faisait entrer dans la composition de plusieurs remèdes.

Le nom ancien du gâteau semble plutôt dérivé du mot cognée que du mot bûche sans que cette étymologie soit vraiment certaine: En Flandre, dans la nuit de Noël, les mères déposent sur le chevet du lit de leurs enfans un gâteau nommé coignole. C'est une pièce de pâtisserie oblongue creusée dans sa partie supérieure et moyenne, afin de recevoir ou contenir un petit enfant Jésus en plâtre, ou en sucre. Dans quelques parties de la Lorraine, de semblables gâteaux se nomment cognés. Enfin, presque chaque province de la France a ses gâteaux de Noël qu'elle désigne par des noms différents plus ou moins bizarres. Ces «gâteaux de Noël» étaient d'un genre différents.

La disparition des grands âtres met fin à la coutume des bûches qui y étaient brûlées: la date de naissance du dessert qui les a remplacées reste inconnue. Certains évoquent la création d'un pâtissier en 1945 mais le gâteau roulé de Noël est déjà traditionnel, tout du moins dans la région Poitou-Charentes, depuis le xixe siècle.

La tradition veut qu'une bûche de Noël soit réalisée à base de crème au beurre, mais depuis plusieurs années certains la préfèrent glacée.

Les parfums principaux d'une bûche de Noël sont : vanille, praliné, liqueur de Grand Marnier, café, chocolat et fraise.

La bûche de Noël, glacée ou non, doit absolument être décorée d'attributs divers (Père Noël, hache, scie, champignons, lutins etc.) en sucre ou en plastique.

Autres desserts liés au cycle de Noël

source Wikipédia

 

Comme stipulé dans l'article sur les origines de la bûche, elle se compose traditionnellement d'un biscuit roulé à la crème au beurre, décoré de sujets en plastiques.....tout ce que j'exécre ! et comme j'ai des souvenirs de bûches infâmes, je n'en ai jamais réalisé. 

Mais cette année, j'ai cédé à la demande générale en me disant pourquoi pas tester....mais pas n'importe comment : à mon idée bien sûr !

Pour ma première, je souhaitais une base et un goût qui me plaise, j'ai donc opté pour celle d' Hervé cuisine au citron

 

025

 

Liste des ingrédients

Pour la génoise amandes - fleur d'oranger
  • 4 oeufs
  • 120 g de sucre
  • 40 g de poudre d'amande
  • 80 g de farine
  • 30 g de beurre fondu
  • Extrait de vanille et eau de fleur d'oranger
Pour la crème au citron
  • 3/4 citrons (150 ml de jus)
  • 3 oeufs
  • 150 g de sucre
  • 75 g de beurre
  • Zeste d'un des citrons
  • 1 CS de maizéna
Pour la meringue
  • 2 blancs d'oeufs
  • 75 g de sucre
  • colorant jaune, eau de fleur d'oranger

 

019

 

Etapes de la recette

 

  1. Réalisez la génoise : battre les blancs d'oeufs en neige avec une pincée de sel
  2. Fouetter les jaunes avec le sucre, la vanille et l'eau de fleur d'oranger jusqu'à obtenir un mélange mousseux
  3. Ajoutez le beurre fondu
  4. Ajoutez en tamisant la farine et la poudre d'amande
  5. Enfin ajoutez les blancs en neige progressivement
  6. Versez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfournez à 180 °C pendant 10 minutes
  7. Déposez ensuite sur du film alimentaire et roulez en serrant bien.
  8. Placez au frais
  9. Pour la crème au citron : pressez les citrons, il vous faut 150 ml de jus. Ajoutez le zeste d'un citron et portez à ébullition dans une casserole
  10. Fouettez les oeufs et le sucre, le mélange doit être mousseux. Ajoutez la maïzena et fouettez bien.
  11. Versez dessus le jus de citron bouillant en mélangeant bien, remettre dans la casserole et faire épaissir à feu doux en mélangeant sans cesse avec votre fouet.
  12. Laissez tiédir cette crème et ajoutez le beurre après 5 minutes. Placez au frais.
  13. Préparez la meringue : fouettez les blancs d'oeufs, lorsqu'ils commencent à être fermes, ajoutez le sucre en filet et continuez à battre. Le mélange doit être lisse, brillant et faire des petits pics lorsque vous retirez les fouets.
  14. Vous pouvez ajouter 1 CS d'eau de fleur d'oranger ou du colorant lorsque vous battez les blancs avec le sucre
  15. Montage de la bûche : déroulez doucement votre génoise, étalez la crème et roulez. Lissez les côtés et réalisez des petits picots de meringue sur toute la bûche
  16. Avec un chalumeau, faire caraméliser la meringue et décorez, par exemple avec des tranches de Kumkat.

 

bûche, citron, meringue, kumkat