Petite histoire de la galette des rois

La naissance de Jésus, la crèche, la présentation de l'enfant aux Rois Mages -Melchior, Gaspard et Balthazar-, porteurs de précieux présents : l'or, l'encens et la myrrhe...

C'est au cours de la commémoration de cette visite par les chrétiens, le premier dimanche de janvier, que l'on prit l'habitude de se réunir pour désigner à l'aide d'une fève glissée dans un gâteau un roi ou une reine... 


Une légende veut que la première fève ait été une bague perdue dans la pâte de la galette que confectionnait Peau d'Ane... 

La tradition fait remonter l'usage de la fève au XIIIe siècle: elle symbolisait les secrets de la vie. Bien vite, la fève fit place à des pièces d'or puis à de petits objets de porcelaine: roi, reine, petit Jésus, baigneur, étoile, coeur, animaux, couronne, etc. De nos jours, ces nombreuses petites fèves s'illustrent dans de belles collections, pour le plus grand bonheur des fabophiles. 

"Je serai deux fois roi", murmurait le petit Louis XIV en espérant trouver le petit ornement. Bien avant lui, Louis III, duc de Bourbon, offrait à des enfants pauvres une part de galette contenant la fève, les couronnait, les revêtait d'habits royaux, leur offrait de l'argent et les envoyait à l'école, rappelle la Confédération nationale de la pâtisserie

En 1521, la coutume de l'Epiphanie mit en péril la vie de François Ier au cours d'une "guerre pour rire" pour reconquérir son titre, après que le duc de Saint-Pol hérita de la fève. Cette "guerre" fut menée de nuit à coups d'oeufs durs et de galettes... jusqu'à ce qu'une torche éclairant le champ de bataille tombât sur la tête du "vrai" roi, le brûlant cruellement. 

La galette, ronde et plate, à l'origine faite de pâte plutôt lourde, s'allégea et devint par la suite multiple: feuilletée, demi-feuilletée, dite "de plomb", bâtarde, de Madrid, de Suisse, bretonne, normande, fondante, du Périgord, salée... En Aquitaine, c'est une brioche en couronne truffée de fruits confits et de sucre en grains; dans le Sud-Est, on la trouve également sous forme de pâte briochée (pogne de Romans, fougasse, pompes de Provence.). 

L'affinage de la pâte feuilletée fit de la galette des rois un gâteau délicieusement léger, fleurant bon le beurre et le fondant. Ce fut la seconde épouse d'Henri IV, Marie de Médicis, qui, en quittant l'Italie, se fit remettre la recette d'une crème à la poudre d'amande, élaborée par le cuisinier de son plus proche soupirant, le comte Frangipani. La recette plut à la Cour de France et est toujours appréciée de nos jours. 

En 1717, la galette fut à l'origine d'un différend célèbre entre pâtissiers et boulangers, et le Parlement, au terme d'un débat juridique important, interdit à ces derniers l'utilisation du beurre et des oeufs. 

Bien évidemment déclarée "anticivique" sous la Révolution, elle franchit ce cap difficile sous la forme d'un bonnet phrygien... pour reprendre à la première occasion sa forme originelle. 

La confection de la galette des rois ne demande pas un savoir-faire de grand pâtissier, surtout si l'on achète de la pâte feuilletée toute prête... 

Très important: la coutume veut que ce soit la plus jeune personne de l'assemblée qui "tire les rois" et distribue les parts de galette aux convives ! 
 
source France Matin

029

 

300 gr de pâte feuilletée maison (recette ICI)

50 gr de cerises congelées

 

confit de cerises :

300 gr de cerises congelées

100 gr de sucre

1 cc d'agar-agar

 

crème à la pistaches :

200 gr de pistaches

80 gr de sucre

70 gr de crème fraiche

70 gr de beurre

2 oeufs

 

016

 

Préchauffer le four à 180°.

Etaler un disque de pâte plus grand que le plat à tarte.

Disposer ce disque sur du papier sulfurisé sur le fond du moule, mettre dessus 50 gr de cerises congelées et enfourner pendant 7 mn.

 

Thermomix

Pendant ce temps préparer le confit de cerises.

Mettre les cerises et le sucre dans le bol du thermomix sur 15mn/varoma/vit.2.

Pour éviter les projections, dispose le panier de cuisson avec le couvercle sur le bol à la place du verre doseur.

Au bout de ce temps, mettre l'agar-agar et mélanger 5mn/vit.4.

Verser le confit sur le disque de pâte précuit en laissant un bord.

 

Mettre les pistaches dans le bol avec le sucre et mixer 10 sec/vit. 9

Ajouter les oeufs, le beurre, la crème puis mélanger 20 sec/vit.6

Répartir le tout sur le confit de cerises.

Disposer le deuxième disque de pâte feuilletée sur la galette.

Rabattre les bords du premier disque sur le deuxième après l'avoir badigeonné d'oeuf battu.

Faire des dessins sur la galette et badigeonner d'oeuf battu et saupoudrer de sucre.

Mettre au réfrigérateur pendant une demi-heure avant d'enfourner pour 30 mn sur 210°

 

028

 

Avis

 

Ne trouvant que des pistaches pour l'apéritif, ma galette avait un goût légèrement salé qui s'est superbement bien marié au goût acide des cerises. Mes gourmands ont plus qu'apprécié cette galette puisque la seule photo que j'ai réussi à avoir est un pauvre bout entamé....

 

http://recettes.de/defi-rois-de-l-imagination