Très aimés de Catherine de Médicis, la première recette connue de ce biscuit, vieux de plusieurs siècles, est un manuscrit conservé dans les archives de l'État de Prato, d'Amadio Baldanzi, érudit pratois du xviiie siècle. Dans ce manuscrit, les biscuits sont « à la génoise ». On retrouve aussi une descriptions des "cantuccini" dans le dictionnaire de l'Académie de la Crusca de 1691. La recette fut reprise par le pâtissier Antonio Mattei au xixe siècle, et elle est restée depuis identique : la recette traditionnelle distingue les vrais biscuits de Prato des nombreuses variantes modernes.

 

Ce sont des biscuits secs que l'on obtient en coupant en tranches la ficelle de pâte encore chaude. Cette pâte est composée exclusivement de farine, de sucre, d'œuf, d'amandes et de pignons. Les amandes ne sont ni effilées, ni grillées, ni pelées. On n'utilise aucune sorte de levure ni de gras comme le beurre, l'huile ou le lait.

 

Traditionnellement, les biscuits de Prato sont servis en dessert accompagnés d'un verre de vin doux (le « Vin Santo toscano ») dans lequel on les trempe avant de les croquer. (wikipédia)

Recette extraite du magazine Saveurs juin 2016

DSC_0009

 

Ingrédients :

280 gr de farine

100 gr d'amandes mondées

100 gr d'amandes complétes

150 gr de sucre semoule

2 oeufs

1 zeste d'orange

1 cc de levure chimique

1 cc d'eau de fleur d'oranger

5 cl d'huile de noisette ou de bourrache ou autre

1 pincée de sel

 

Peéchauffer le four à 210°.

Fouetter les oeufs avec le sucre jusqu'à blanchiment, ajouter le sel, l'huile et le zeste d'orange.

Incorporer la farine et la levure, bien mélanger.

Ajouter les amandes à l'aide d'une spatule.

Façonner quatre boudins en rajoutant de la farine si besoin.

Les disposer sur une plaque recouverte soit de papier cuisson soit d'une silpat.

Faire cuire pendant 25 mn selon votre four.

Au bout de ce temps, resorter les boudins et les découper en tranches

Etaler les tranches sur votre plaque et enfourner pour 10 mn.

Les cantuccini doivent être croquants et légèrement dorés, déguster les avec un bon café italien ou un thé c'est selon vos envies !!

 

J'ai choisi de mettre de l'huile de bourrache pour son intérêt sur le plan cutané. En effet, les Omega 6 régénèrent la peau et lui redonnent sa souplesse, son élasticité et sa tonicité. J'ai allié l'utile à l'agréable.

Pas besoin d'acheter des amandes mondées, il suffit de les faire cuire dans de l'eau 5 mn, la peau se retire facilement entre les doigts après les avoir laissé refroidir.

 

DSC_0010